La pasta

IMG_2538

Grande découverte de la cuisine italienne ces derniers jours. Je croyais savoir, mais en fait, je ne savais rien. A posteriori je comprends pourquoi je n’ai jamais été fan des pâtes: je faisais (cuisinais) n’importe quoi. Savez-vous qu’on ne met JAMAIS un trait d’huile dans l’eau de cuisson des pâtes ? Qu’il n’y a pas de crème fraîche dans la carbonara ? Que la fameuse « bolo », qu’on appelle là-bas ragù et qui évidemment ne ressemble absolument pas à un pot de sauce Panzani, doit mijoter pendant des heures ?

Pas moi !

Si vous voulez prendre une leçon magistrale et bien rigoler, je vous conseille très fortement le blog de Floriana. Mais elle est bavarde la demoiselle, donc si vous voulez aller droit au but, je vous offre ici un petit digest. Pour commencer, bien sûr, le primo, c’est-à-dire LA pasta. Comment cuit-on des pâtes ? Ouais, je sais, trop facile, sauf qu’une fois sur deux elles collent à la casserole. En fait, le secret, c’est qu’il faut prendre au sérieux les pâtes. Il y a des règles. Si, si. Les seules qui permettent de lever la malédiction des pâtes trop cuites.

1. On cuit les pâtes dans un grand volume d’eau

La règle, c’est au minimum 1 litre d’eau pour 100g de pâtes.

2. On respecte les doses

La pasta secca (pâtes sèches): entre 80 et 120g par personne
La pasta all’uovo (pâtes aux oeufs): entre 60 et 80g par personne
La pasta ripiena (raviolis): environ 150g par personne

3. On sale l’eau bouillante et on met les pâtes

Dès que l’eau bout (ne me demandez pas pourquoi), on met le gros sel. Là encore, il y a une règle:

1 litre d’eau pour 100g de pâtes pour 10g de sel

Oui c’est chiant mais ça marche. Pour info, 10g de sel, c’est 2 cuillères à café.

Dès qu’on a mis le sel, on met les pâtes. Toujours dans l’eau bouillante, pour qu’elles profitent d’un petit massage dans leur jacuzzi. Jamais avant.

Et on ne met pas d’huile dans l’eau, ça ne sert à rien.

4. On respecte le temps de cuisson, montre en main

On remue de temps en temps, on goûte.

On respecte le temps de cuisson. Et même, on enlève une minute, pour que la pâte soit bien al dente. Elle continuera à cuire dans sa vapeur chaude et encore dans sa sauce.

5. On égoutte, et on remet tout de suite les pâtes dans le plat avec leur sauce

Ou dans la poêle si on les fait sauter. On ne laisse jamais patienter les pâtes dans l’égouttoir !

6. Le petit secret

On garde toujours un peu d’eau de cuisson. Il y a de l’amidon, et ça permet de lier et de rectifier la sauce.

Qui a dit que cuire des pâtes est un jeu d’enfant ???

Publicités

Une réponse à “La pasta

  1. Pingback: (R) Tagliatelles al ragù | Culinari.Lingus·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s